Soixantes acteurs impliqués sur la question de la mobilité et du développement aux postes frontaliers de Kwadjoviakopé, Sanvée Condji et Cinkassé sont en formation ce vendredi 30 juin 2019 à Lomé.

C'est une activité qui s'inscrit dans le cadre du projet du Groupe de Réflexion et d'Action Femme, Démocratie et Développement (GF2D) intitulé " Promotion d'une citoyenneté communautaire à travers la sensibilisation sur la carte d'idendité biometrique et la lutte contre les tracasseries aux postes frontaliers du Togo".

L'atelier est financé par l'Union Européenne et la Communauté de la CEDEAO dans le cadre du projet "Soutient à la libre circulation des personnes et à la migration en Afrique de l'Ouest" (FMM Afrique de l'Ouest) et fait suite à l'étude commandité par le GF2D sur les pratiques anormales empêchant la mise en oeuvre effective du Protocole sur la libre circulation des personnes et des biens aux postes frontaliers Togo-Bénin, Togo-Ghana et Togo-Burkina Faso en 2017.

Selon cette étude les difficultés et les pratiques anormales aux postes frontaliers entrainent une perception négative et un sentiment de pessimisme de la libre circulation des personnes et des biens.

Ainsi 68,4% des usagers ne perçoivent pas encore l'éffectivité de la libre circulation. Le projet poursuit son parcourt. Après une étude et des rencontres régionales de partage, aujourd'hui il est à sa phase de formation des acteurs clés.

"Depuis un an que le projet a été lancé, les activités continuent. Nous sommes à la phase des formations et donc c'est maintenant que nous allons éssentiellement sur les frontiéres pour travailler avec les acteurs clés sur le terrain. Les précédentes activités ont concernés les actions sur la sous région. Le but était de profiter de leur expérience et à partir de ce qui a été acquis, mener des actions de sensibilisation aux riverains sur le protocol de la libre circulation de la CEDEAO et sur les instruments et documents nécéssaires leur permettants de circuler librement sur nos frontières. Nous espérons par ces actions et formations faciliter la mobilité entre le Togo et ses pays voisins" a indiqué Michelle AGUEY, Sécrétaire Général du gf2d.

Les participants composé de transitaires, commerçants, agents des douanes et la force de la police seront outillé sur les principes de la mortalité transfrontalière et les procédures douanières aux portes de kwadjoviakopé, Sanvee Condji et Cinkassé.

Il s'agit de les amener à s'aquierir des connaissances sur la traite des personnes et le trafic illicite des migrants, relever les difficultés rencontrées dans la mobilité et le commerce transfrontalier et formuler des recommandations à l'endroit de tous les acteurs concernés.

A propos

EMPREINTE NEWS a son siège dans le palais royal de Togbui ADELA AKLASSOU IV de Bè, à l’étage.
Contact : +22891616691

 
 
 
 

Nous suivre sure facebook

Newsletter

Inscrivez-vous à votre newsletter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…