La force spéciale mixte anti-pandémie reste très stricte dans la lutte contre la  Covid-19. « Sans  cache-nez, tu ne passes pas » c’est ce qu’a constaté un reporter d’Empreinte News mardi devant Ecobank Baguida (sur la route internationale Lomé-Cotonou).

Très courtois dans l’approche avec les passants et conducteurs, les corps habillés ont montré une intransigeance devant ceux qui ne se sont pas protégés.

« Ils ont démarré le contrôle  depuis 13h30 et ne laissent passer personne. Les conducteurs de motos comme de voitures, les passagers comme simples passant sont sommés de se chercher un masque avant de continuer leur aventure. Déjà, moi j’ai fait un chiffre d’affaires de 30.000FCFA pour ceux qui n’ont pas leur masque et qui ont été obligé de sortir des voitures et de descendre des motos » a confié un vendeur ambulant.

Avec 330 cas confirmés à la Coronavirus, la situation sanitaire togolaise commence par inquiéter et plusieurs voix s’élèvent pour le respect des mesures barrières prises par les autorités dans le cadre de la riposte contre la pandémie.

« Si c’est par des méthodes dures que nous serons obligés de respecter les règles prescrites, je pense qu’elles seront les bienvenues. A plusieurs reprises, nous avons manqué de faire preuve de maturité pour que cette maladie soit boutée hors de nos frontières » a souhaité une riveraine.

Rappelons que 5000 hommes et femmes forment la force spéciale mixte anti-pandémie Covid-19 créée dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire décrété le 2 avril 2020.

A propos

EMPREINTE NEWS a son siège dans le palais royal de Togbui ADELA AKLASSOU IV de Bè, à l’étage.
Contact : +22891616691

 
 
 
 

Nous suivre sure facebook

Newsletter

Inscrivez-vous à votre newsletter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…