Après avoir travaillé avec certains syndicats hospitaliers pour réclamer de meilleures conditions de vie et de travail, la section CHU Campus du Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT) ne participera plus au mouvement de débrayage illimité prévu à partir du mardi 11 août 2020.

Cette décision est motivée par les assurances obtenues après discussion avec l’instance nationale du SYNPHOT.

« Après échange ce jour avec une délégation du bureau national du SYNPHOT, des irrégularités de forme ont été relevées. En conséquence le bureau exécutif local du CHU Campus appelle les camarades à sursoir à toute action précédemment annoncée et les invites à rester mobilisés pour une éventuelle réintroduction » indique le document officiel parvenu vendredi à la rédaction d’Empreinte New.

La section CHU Campus du SYNPHOT tourne ainsi dos à la grève et veut vaquer à ses occupations.

Rappelons que dans leur préavis de grève du 3 août 2020, le SYNPHOT, SYNPERSANTO, SYLASTO, SYNAM, SYNAFRETO ont dénoncé entre autre le manque du matériel de protection (masques, visières, sur-blouse, thermo-flash) et aussi l’absence de prime de motivation Covid-19. Plus encore, ils ont menacé de reconduire leurs mouvements en cas de non satisfaction

A propos

EMPREINTE NEWS a son siège dans le palais royal de Togbui ADELA AKLASSOU IV de Bè, à l’étage.
Contact : +22891616691

 
 
 
 

Nous suivre sure facebook

Newsletter

Inscrivez-vous à votre newsletter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…