Les femmes togolaises pourront toujours bénéficier des services de santé maternelle dans des centres bien sécurisés pour elles et pour le personnel soignant malgré la rage de la COVID-19.

Les pouvoirs publics et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) vont dorénavant passer par le projet TAKEDA lancé officiellement le 15 septembre 2020 au CHR Tsévié (36 Km au Nord de Lomé).

Cette vision salvatrice est portée par le projet « Garantir l'accès à des soins de santé maternels et néonatals de qualité pendant la pandémie COVID-19 », financé par la firme pharmaceutique japonaise TAKEDA à près de 793 millions FCFA et qui vise à réduire le taux de mortalité maternelle et néonatale au Togo actuellement ébranlé par la pandémie.

Projet à haute valeur ajoutée pour que chaque grossesse soit désirée et que chaque accouchement soit sans danger, il poursuit le double effet de limiter la propagation de l’infection et de renforcer l’accès aux soins obstétricaux et néonatals d’urgence (SONU).

« Ce projet va être exécuté au niveau national pour les 73 structures appelées SONU avec antennes chirurgicales et maternités sans antennes chirurgicales bien préparées pour prendre en compte les urgences obstétricales et néonatales. A part cette disposition, il y a aussi un volet «  protection du personnel soignant » assuré sur le plan national. Toutes les urgences qui arrivent seront prises en charge à travers TAKEDA et ce qui est intéressant dans ce projet est la gratuité de la référence parce que les femmes, par manque d’argent, restent à la maison et évitent de se faire consulter. Or ce retard cause des dégâts. Une femme qui arrive avec une urgence, une hémorragie, rentre dans le système, est prise en charge et est protégée de la contamination. Avec TAKEDA, l’accompagnement des femmes se fait de manière spéciale ; la zone de prise en charge est sécurisée et pour le personnel soignant et pour les femmes qui viennent en consultation ou pour accoucher …. » a expliqué John OCLOO, Coordonnateur du projet TAKEDA

Du rêve à la réalité, il a fallu la détermination de plusieurs acteurs dont le Ministre de la santé et de l’hygiène publique Prof Moustapha MIJIYAWA et qui avait à ses côtés à la cérémonie de lancement Mme Josiane Yaguibou, la Représentante Résidente UNFPA Togo qui, dans son discours, a regretté le déficit en équipements de protection et autres intrants pour les services qui, pour elle, constituent une très grande source de démotivation pour le personnel qui est en première ligne des soins médicaux, ou encore des bénéficiaires (qui pourraient déserter et qui ont déserte les maternités etc….) ; des facteurs qui viennent aggraver la santé des mères et des nouveau-nés.

« Jusqu’à présent, la pandémie n’a pas modifié les habitudes ou réduit le nombre de grossesses, ou de naissances ; il est donc impérieux de faciliter la fréquentation des maternités, en améliorant les capacités et la mise à disposition d’équipements de base et, plus encore, des équipements de protection individuels pour faire face à l’épidémie » a-t’elle exhorté.

Contributeur à l’atteinte du résultat transformateur portant sur zéro décès maternels évitables à l’horizon 2030, pour rappel, le projet TAKEDA sera exécuté durant 9 mois, au Togo, Bénin et en Guinée.

 

 Mieux comprendre le projet TAKEDA sur chacun de ses volets.

 

Sur le volet prévention du risque COVID-19 :

Ce projet offrira une campagne de prévention de d’information, sur une aire importante, à toute la population togolaise à travers les média et l’engagement des communautés. Ce projet contribuera à protéger le personnel des 73 maternités de Soins Obstétricaux et Néonataux d’Urgence avec une dotation en EPI, et dispositifs de lave-mains qui se poursuivra régulièrement sur les 7 prochains mois, en ayant déjà appuyé l’élaboration et dissémination de guides de services de santé maternelle dans le contexte COVID. Par contre, l’effort pour rendre les SONU disponibles et accessibles, est concentré dans une zone restreinte de 5 maternités de SONUB (Soins obstétricaux et néonatals d’urgence de base) de la région maritime et au CHR/Tsévié qui est leur structure de référence, autour de laquelle pivotent les 11 unités de soins périphériques (USP) conformément aux dispositions financières.

 

Sur le volet renforcement de l’offre de soins obstétricaux et néonatals d’urgence :

Il est prevu que ce volet couvre la zone avoisinant l’Hôpital de Tsévié, et recevra :

  • Un lot important d’équipements médicaux pour six maternités dont une de référence (CHR Tsévié) ;
  • Une ambulance et un véhicule de service pour assurer la référence des cas compliqués ;
  • La réhabilitation des bâtiments pour améliorer l’espace de travail et la construction d’ouvrages sanitaires pour la prévention des infections selon les normes prévues par le plan de riposte national ;
  • Le déploiement de Sages-femmes pour renforcer la pratique dans ce réseau et durant la période du projet ;
  • La gratuité de la prise en charge des complications obstétricales et néonatales pour les personnes indigentes (expérimenté dans un hôpital de district)

Ces efforts conjugués, avec l’engagement de toutes les parties, nous donneront, j’en suis sûre, un accès aux soins obstétricaux et néonatals de qualité, jusqu’alors mis à rude épreuve par l’insuffisance de moyens.

 

Il faut souligner, néanmoins, que le besoin reste énorme pour arriver à couvrir la totalité du pays par une amélioration du plateau technique et renforcement du personnel en matière de soins obstétricaux et néonatals d’urgence (SONU). Le réseau national compte 73 maternités SONU et, au-delà, d’autres besoins sanitaires demeurent. Cette stratégie s’il faut la rappeler, est retenue depuis le Plan de développement sanitaire (2012-2017), comme une pierre angulaire de la réduction de la mortalité maternelle.

 

A propos

EMPREINTE NEWS a son siège dans le palais royal de Togbui ADELA AKLASSOU IV de Bè, à l’étage.
Contact : +22891616691

 
 
 
 

Nous suivre sure facebook

Newsletter

Inscrivez-vous à votre newsletter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…