Depuis 2012, l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB) a initié le Programme de Développement Communautaire en Zones Urbaines (PDC-ZU) financé par le Programme d'appui aux populations vulnérables (PAPV) et qui améliore aujourd’hui l’état des quartiers, routes, infrastructures, et les travailleurs impliqués disposent d’un revenu qui leur permet de subvenir à leurs besoins.

Après cinq (5) mois de préparation et d’organisation, l'ANADEB reprend « samedi propre » le projet de salubrité dans les villes du Togo avec de nouvelles dispositions.

Au premier rendez-vous, près de 1900 personnes ont été mobilisées dans la région Maritime pour la traditionnelle activité qui se tient chaque troisième samedi du mois.

À part le respect de la distanciation sociale et le port de masque qui est exigé aux participants venus des CVD/CDQ des 6 préfectures couvertes par l'Antenne régionale Maritime de l' ANADEB (Avé, Zio, Yoto, Lacs, Bas-mono, Vo), les dispositifs de lavage de main sont installés dans chaque zone dans le contexte de respecter les mesures barrières contre  le Covid-19. Les participants ont été également entretenus sur les mesures barrières contre la pandémie du Corona virus.

Malgré ses impacts positifs sur les acteurs et les communautés cibles, la dernière opération de « samedi propre » remonte à janvier 2020 compte tenu de la pandémie liée au Covid 19. Et les conséquences sont sans appel.

« Trois (3) quartiers forment notre zone. Chaque quartier a mobilisé 19 personnes cette fois-ci comme prévu. Depuis l'arrêt de cette opération de l'ANADEB par laquelle on a à la fin une rétribution financière, nous avons continué avec incitation du CDVT nos opérations de nettoyages (Apéssi) dans nos quartiers respectifs mais en nombre très réduit par zone. Cette reprise avec L'ANADEB vient nous montrer comment mieux organiser nos propres opérations » a confessé Adzaka K. Xolali, superviseur de la zone 6. 

L’opération de salubrité est un véritable engagement communautaire essentiellement axée sur le curage de caniveaux, l’enlèvement de dépotoirs,  le désherbage, le sarclage et le balayage.

« Je suis très contente que les travaux d'entretien ont repris. Ça a vraiment agi sur nous cet arrêt d'activité. J'ai eu la chance d'être parmi les personnes retenues. Je participais aux sarclages, aux balayages, et aux curages de caniveaux dans notre localité avec L'ANADEB. Et l'argent que je perçois m'aide beaucoup. J'ai déjà le maïs, l'argent que je viens de prendre va m'aider à écraser ce maïs, je vais acheter les légumes et payer des petits poissons pour la sauce. Je suis très contente que l'ANADEB a repris enfin le travail » s’est réjouie Akpene Doti venant du quartier Dévé.

Somme toute, l'opération de salubrité vise à appuyer les CDQ en matière d'assainissement et organiser à leur intention des sensibilisations par rapport à l'éducation communautaire et à l'auto prise en charge.

 

Comprendre la mise en œuvre globale du PDC-ZU au Togo

L’opération « engagement communautaire pour la salubrité publique » ou encore « samedi propre » initiée en novembre 2014 améliore aujourd’hui l’état des quartiers, routes, infrastructures, et les travailleurs impliqués disposent d’un revenu qui leur permet de subvenir à leurs besoins.

 

Depuis 2019, « samedi propre » a permis d’entretenir 38 villes et 747 quartiers dans 39 préfectures. Les responsables ont dénombré en tout 250 opérations de salubrité sur l’étendue du territoire avec 21.500 personnes mobilisées dont 12.139 femmes. Principalement, 649 dépotoirs sauvages ont été enlevés ; 619,82 km de rues ont été balayées et désherbées ; 674,04 de caniveaux ont été curés. Ce n’est tout puisque 829 places publiques ont été entretenues ; 35 berges de rivières ont été améliorées et un total de 804 sensibilisations a été enregistré.

En se référant aux données du ministère du Développement à la base de 2014 à 2019,  l’opération a permis d’entretenir plus de 750 quartiers dans 38 villes du Togo (y compris le Grand Lomé) avec une mobilisation mensuelle de 60.000 travailleurs. Au cours de la même période, 1542 dépotoirs sauvages ont été enlevés ; 1800 kilomètres de rues ont été balayées et désherbées. De surcroît, près de 1600 kilomètres de caniveaux ont été curés ; 1390 places publiques ont été entretenues et les travailleurs ont aménagé 152 berges de rivières. L’initiative a permis de mener 1594 sensibilisations au total.

Sans se tromper, le gouvernement est dans une dynamique de réduction de la pauvreté par la création d’emploi. Il a trouvé ce créneau pour réunir chaque premier samedi du mois, des milliers de Togolais, membres des Comités villageois de développement (CVD), Comités de développement des quartiers (CDQ), Volontaires d’engagement citoyen (VEC), bénéficiaires du Programme de développement communautaire en zone urbaine (PDC-ZU) et d’autres citoyens qui veulent œuvrer pour la protection de l’environnement.

A propos

EMPREINTE NEWS a son siège dans le palais royal de Togbui ADELA AKLASSOU IV de Bè, à l’étage.
Contact : +22891616691

 
 
 
 

Nous suivre sure facebook

Newsletter

Inscrivez-vous à votre newsletter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…