"Tous les conducteurs d'engins à deux roues doivent se munir de permis de conduire desormais. Ils ont jusqu'a à la fin du mois de fin septembre pour l'avoir. A partir du 1er octobre nous sévirons. Ceux qui n’ont pas leur permis ne seront plus autorisés à circuler"a martelé le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehane.

3178 accidents occasionnant 4483 blessés et 354 morts, c'est le bilan du 1er janvier 2019 au 31 juillet 2019 des accidents de circulation du premier semestre de 2019 presenté par le général Yark, ce vendredi au cours d’un point de presse. Ce chiffre n'est pas bon pour le Togo, s'est-il attristé.

La plupart des causes renvoie à la prise de conscience des usagers. Ces accidents sont donc dus a l'excès de vitesse, la conduite en état d’ébriété, le non respect ou absence de dispositions de sécurité, la distraction au volant en raison de l’usage du téléphone portable, le non respect du code de la route.

Pour réduire mettre fin à la pagaille, le patron de la sécurité au Togo veut encourager les usagers à passer le permis de conduire. Ainsi en a décidé le Général, les conducteurs de moto devront se rendre à l'école du code de la route.

Ils ont jusqu'a à la fin du mois de septembre pour obtenir leur permis de conduire. Faute de quoi, leurs engins se feront saisis pendant les contrôle routières, et ils ne les retireront qu’après avoir présenté leur permis .

Selon le ministre cette messure devra aider à sauver les vies des usagers sur nos routes car la route tue lorsque le bandistisme routier s'accentue.

A propos

EMPREINTE NEWS a son siège dans le palais royal de Togbui ADELA AKLASSOU IV de Bè, à l’étage.
Contact : +22891616691

 
 
 
 

Nous suivre sure facebook

Newsletter

Inscrivez-vous à votre newsletter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…