Les pouvoirs publics ont réussi le pari de faire de la zone franche togolaise une source de mobilisation des investisseurs privés.

En rendant opérationnel l'Agence nationale de la promotion des investissements et de la Zone Franche (API-ZF) par un décret pris ce 24 août 2016 en conseil des ministres, le gouvernement a la ferme ambition de booster les investissements nationaux et internationaux dans tous les secteurs d’activités ce qui permettra la création d’emplois et de richesses pour les populations.

Il y a dix (10) ans, la zone franche employait plus de 8000 Togolais. Aujourd’hui, le nombre d’employés s’est accru avec l’adhésion de plusieurs autres entreprises. On y retrouve des sociétés de peinture, de cosmétiques, de pêche ou encore des entreprises qui évoluent dans le domaine électronique, de l’automobile, etc. Les investissements consacrés par ces sociétés sont estimés à plus de 76 milliards de francs CFA.

Les jeunes et les femmes vont tirer la grande partie du gâteau. L’autorité va à créer au cours des cinq (05) prochaines années, un statut de zone franche pour les jeunes et les femmes entrepreneurs à travers une simplification et une réduction des procédures, des formalités et des taxes et coûts y afférents. Parallèlement, il est prévu une adoption de mesures incitatives et protectrices nouvelles, de nature non tarifaire, en faveur de la production nationale et des entreprises installées en territoire togolais. Pour atteindre cet objectif, l’Etat va opter pour l’opérationnalisation complète de l’Agence de promotion des investissements et de la zone franche (Api-ZF) et le déploiement de « E-justice » pour sécuriser davantage les investissements.

Ce n’est pas la première action posée pour faciliter la création d’entreprises au Togo. Grâce à un climat des affaires sain et attrayant, le pays a enregistré 6063 entreprises au cours des six (06) premiers mois de 2020. Durant toute l’année 2019, il en a dénombré plus de 11.000 contre à 10.545 en 2018.

Rappelons que le Togo qui est à l’ère la mobilisation des ressources additionnelles pour la réalisation du PND,  voit en cette opérationnalisation, un stimulant de croissance économique puisqu’elle permettra d'améliorer les indicateurs relatifs à la liberté économique par la réduction de la pauvreté.

A propos

EMPREINTE NEWS a son siège dans le palais royal de Togbui ADELA AKLASSOU IV de Bè, à l’étage.
Contact : +22891616691

 
 
 
 

Nous suivre sure facebook

Newsletter

Inscrivez-vous à votre newsletter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…