Le Togo, qui consent d’énormes efforts à donner à son secteur agricole les outils majeurs devant permettre d’améliorer significativement la productivité agricoles et les conditions socio-économiques des acteurs des chaines de valeur, accorde une place de choix à la recherche agronomique au regard de son rôle prépondérant dans le développement agricole et par ricochet économique. L’Institut National de Recherche Agronomique (ITRA) est le bras technique du Ministère de l’Agriculture, de la Production Animale et Halieutique (MAPAH) chargée de la recherche agronomique.

Dans son programme de recherche et développement élaboré en 2018, l’ITRA a retenu certaines activités majeures au rang desquelles on compte : la production et la diffusion du matériel génétique amélioré, la préservation des ressources phytogénétiques, la caractérisation de la fertilité des sols, la lutte contre les maladies et ravageurs des cultures et enfin l’accompagnement des acteurs investis dans la transformation des produits.

A en croire une note de la cellule communication du MAPAH dont Empreinte News a copie, l’ITRA intervient, de façon régalien, dans le secteur agricole à travers la production des semences de prébase et base des principales spéculations comme le maïs le riz, le soja, le sorgho, le coton, etc ; semences que l’ITRA met à disposition des acteurs de premier rang (agriculteurs).

« De même le programme de 2018 a permis de poursuivre en 2018 la production de géniteurs performants d’ovins et de caprins, mais aussi celle des alevins et géniteurs de Tilapia. Toujours en rapport avec les préoccupations agricoles, les activités de cartographie de la fertilité des sols du Togo, qui ont débuté depuis près de trois ans déjà et ménées conjointement avec le Maroc, ont été poursuivies avec l’appui des partenaires, dans la perspective d’avoir une meilleure connaissance du  niveau de fertilité des 3,6 millions d’hectares du pays afin de faire des recommandations concrètes sur la fertilisation intégrée ou raisonnée des cultures. » poursuit la source.

Rappelons que l’activité de production des géniteurs d’ovins et caprins, de même que celle des alevins et des géniteurs de Tilapia a commencé en 2012 avec la mise en œuvre du Projet d’Appui au Secteur Agricole et du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO-Togo) qui s’inscrivent, tous deux, dans le Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIASA 2010 - 2015) et reconduit par le Programme National d’Investissement Agricole, de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PNIASAN 2017 - 2026).

Toutes les actions de l’ITRA en termes de recherche et de soutien aux filières, pour finir, convergent vers la bonne mise en œuvre de l’axe2 du PND au Togo. Elles participent à la transformation structurelle de l'économie, pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d'emplois décents et induisant l'amélioration du bien-être social.

A propos

EMPREINTE NEWS a son siège dans le palais royal de Togbui ADELA AKLASSOU IV de Bè, à l’étage.
Contact : +22891616691

 
 
 
 

Nous suivre sure facebook

Newsletter

Inscrivez-vous à votre newsletter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…